Publié par Laisser un commentaire

Une tenue cohérente

Trucs et astuces qui marchent (ou pas) lorsque le style vestimentaire de vos enfants vous déconcerte (parce qu’il est hors contexte)

Après la propreté et la décence, la cohérence est un troisième principe qui peut nous aider dans l’éducation vestimentaire de nos chères têtes blondes. Car lorsqu’un enfant aime un vêtement, il est capable de le porter tout le temps, partout, et à chaque occasion. C’est là que la notion de contexte entre en jeu.

Car non, on ne joue pas au ballon sur la pelouse avec une robe de bal et des petits escarpins. On ne va pas non plus à un mariage en survêtement, ni à une randonnée en sandalettes et robe de plage. Mon combat personnel le plus féroce ? La météo ! Comment faire comprendre à mes enfants que le pantacourt et les ballerines ne sont pas compatibles avec la neige, et qu’à l’inverse la veste polaire n’est pas indiquée lorsqu’il fait 25 °C ? Alors, concrètement, voici quelques questions que l’on peut se poser avec les enfants :

  • Quelle sont les activités prévues ? S’habiller en fonction d’un programme, c’est développer l’art d’anticiper. Un déjeuner chez des amis qui aiment les promenades ou les soirées au coin du feu ? On peut suggérer à nos enfants d’emporter une paire de chaussures de marche et un gilet. Une sortie dans un parc d’attraction ? On opte pour des vêtements confortables, et qui peuvent être mouillés, salis et même… égarés. Oui, je sais, cela semble tellement évident. Et pourtant, certains parents font un scandale lorsque leur petite princesse rentre d’une colonie de vacances en ayant sali un magnifique chemisier en soie… (Pourquoi croyez-vous que tous les établissements scolaires ou périscolaires déclinent toute responsabilité en cas de perte d’objets ou de vêtements précieux ? C’est bien parce que nos enfants emportent souvent avec eux des choses trop précieuses dans des contextes où les catastrophes sont plus ou moins inévitables…)

  • Quel est le contexte social ? Je me souviens du jour où, dans le cadre de mon travail, j’ai pu emmener mes aînés à un concert de musique classique à l’issue duquel un verre de l’amitié devait être servi. Je savais qu’un certain nombre de personnalités locales et de journalistes seraient présents. Inutile de vous dire que j’ai veillé à ce que mes enfants soient habillés de manière sobre, mais élégante. À l’inverse, je n’ai jamais été très regardante sur leur tenue lorsque nous rendons visite à mes parents ! Sauf pour l’anniversaire de ma sœur. Ils étaient tous élégants. Et elle nous a accueillis en… short, tee-shirt et tongs !

  • Quel temps va-t-il faire ? La météo, toujours elle. Évidemment, l’état du ciel nous aide à choisir nos tenues. Mais il est bon de ne pas oublier que chaque enfant réagit différemment aux aléas climatiques. Certains enfants n’ont jamais froid. D’autres attrapent une angine au moindre courant d’air. La tenue à préconiser va donc dépendre non seulement du temps, mais aussi du métabolisme de chaque enfant. (À ce sujet, mes enfants disaient toujours : « Ce n’est pas juste… je dois prendre un pull et mon frère non. » Ce à quoi je répondais : « Au contraire, c’est parfaitement juste puisque nous nous adaptons à tes besoins aussi bien qu’à ceux de ton frère. Tu dois prendre un pull parce que tu es frileuse. Ton frère n’en a pas besoin parce qu’il a toujours chaud. ») Mon petit conseil supplémentaire pour les enfants d’âge pré-scolaire ou fréquentant la maternelle : le personnel d’encadrement a parfois tendance à mettre aux enfants TOUS les vêtements que vous aurez fournis, sans nécessairement tenir compte de la météo. J’ai vu des petits bouts de chou de 4 ans flanqués de bonnets en laine sous un beau soleil printanier et dégoulinant de sueur, les pauvres… Alors s’il fait chaud, ne les couvrez surtout pas trop. Ou bien prévenez verbalement les encadrants qu’ils ont le droit de faire preuve de bon sens lorsqu’ils habilleront vos enfants…

  • Cohérence artistique : Vous penserez peut-être à la cohérence entre les couleurs et les styles. J’étais attentive à cela lorsque mes enfants étaient petits, mais je me suis vite aperçue que certains enfants peuvent mélanger toutes les couleurs de l’arc-en-ciel dans une seule tenue et que cela leur va à ravir parce que c’est un reflet de leur joie de vivre et de leur originalité. Quant au mélange du chic et du décontracté, il paraît que le brouillage des codes est à la mode… Donc je m’abstiens dorénavant d’avoir des idées trop arrêtées sur les mélanges vestimentaires.

Vous est-il déjà arrivé de laisser votre enfant porter une tenue qui détonnait totalement avec le contexte ?

Par Vanessa Bonnefont pour iCharacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *