Publié par Laisser un commentaire

Des vêtements propres

Trucs et astuces qui marchent (ou pas) lorsque le style vestimentaire de vos enfants vous déconcerte…

PREMIÈRE PARTIE : DES VÊTEMENTS PROPRES

Lorsqu’il s’agit du style vestimentaire de nos enfants, nous en voyons vraiment de toutes les couleurs, au sens propre comme au figuré ! Entre les adeptes des superpositions incongrues de textiles, les anticonformistes qui ne mettront jamais deux chaussettes identiques, les amateurs du look coiffé-décoiffé, les perfectionnistes que le moindre pli de travers rend hystériques, les petits princes ou jolies princesses qui sont habillés de la tête aux pieds à l’effigie de Flash McQueen, la Reine des neiges ou Star wars (je me demande si Disney subventionne les parents qui transforment leurs petits chéris en figurines publicitaires ambulantes ? Enfin, quelle idée ! Certains parents semblent oublier que, dans vingt ans, leurs enfants regarderont leurs photos d’enfance et risquent fort de leur en vouloir de les avoir déguisés ainsi…), bref, le choix d’une tenue peut être la source de bien des conflits entre les parents et les enfants. Sans parler des looks beaucoup plus affirmés de certains adolescents qui optent pour des couleurs de cheveux insolites, des tatouages, des piercings et j’en passe. Leur allure est d’ailleurs souvent cohérente avec l’état de leurs armoires, véritables jungles où se mêlent des amas de textiles roulés en boule et dont les odeurs… vous voulez vraiment que je finisse cette phrase ?

Après avoir bataillé avec mes enfants durant quelques années sur cette épineuse question du look, j’ai fini par leur laisser pas mal de liberté en la matière, notamment parce que j’ai réalisé que les copains et les copines étaient parfois bien mieux placés que nous pour faire aux enfants les réflexions qui s’imposaient (croyez-moi, dans les cours de récréation, la vérité fuse, et elle ne prend pas de… gants !). J’ai toutefois conservé quatre principes sur lesquels je ne transige jamais et qui vous seront peut-être utiles. Voici le premier :

– L’hygiène. C’est du bon sens, me direz-vous. Mais on n’est jamais trop vigilants. Nous bannissons donc les vêtements tâchés, troués, ou malodorants. Les chaussettes avec les licornes roses ont beau être les plus magnifiques de la terre, quand elles commencent à attirer les mouches par leur doux parfum… c’est qu’il est grand temps d’en changer. Les trous sont également proscrits (sauf pour les vêtements pourvus de trous “intentionnels”, comme certaines paires de jean’s, ou toutes ces tenues bizarroïdes et asymétriques très “tendance”, où l’on met volontairement des trous au milieu d’une manche, d’une épaule ou du dos…) Dans ce domaine, il faut parfois user d’autorité pour résister aux « Mais ça ne se voit même pas ! », « Mais ça ne dérange personne… » ou encore « mais ce trou dans ma basket, c’est une bonne aération pour mes orteils ! » Cela dit, si l’on est un peu couturière, on peut toujours trouver quelques solutions pour masquer, pardon « customiser », tous les petits défauts d’un tissu.

Ce principe d’hygiène nous impose également de prévoir des petites “descentes” régulières dans les chambres pour débusquer les chaussettes (encore elles !) qui ont le don de se cacher sous les lits, ou les tee-shirts et shorts en hibernation depuis trois semaines au fond d’un cartable… sans parler des sacs de piscine. Vous savez, l’odeur d’un maillot de bain mouillé qui a macéré deux semaines au fond d’un sac plastique… maillot auquel vous repenserez un matin, lorsque votre enfant se souviendra tout à coup qu’il a une séance de piscine l’après-midi même… (Désolée, j’espère que vous n’êtes pas à table, je m’en voudrais de vous faire perdre l’appétit…)
Bon, inutile d’en rajouter, je crois que vous avez saisi l’idée. (à suivre…)

Une anecdote insolite sur un look improbable de l’un de vos enfants ? Racontez-nous…

Par Vanessa Bonnefont pour iCharacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *