Publié le

Bonheur Parental

familyLe bonheur parental n’arrive pas comme par magie. Il représente un vrai travail de fond. Voici mes astuces préférées pour créer avec vos enfants une vie qui mettra le sourire à toutes les lèvres.

  • Arrêter de s’inquiéter sur la façon de s’habiller de vos enfants (impliquant ce qui est dans leur garde-robe, leurs accessoires, leurs cheveux et leur maquillage). Apprendre à reconnaitre ces traits de caractère qui définissent votre enfant en tant qu’être humain unique.

  • Ignorer les inconnus dans le supermarché qui vous regardent comme si vous étiez un repris de justice quand votre enfant fait une colère. Apprendre à attendre avec patience pendant que votre enfant trouve sa propre façon de gérer la déception, la frustration (ou parfois tout simplement la fatigue).
  • Ne pas s’immiscer dans les décisions parfois saugrenues de votre enfant, comme par exemple s’il décide d’aller à l’école en pyjama, de porter des sandales dans la neige, ou de regarder la télévision au lieu de faire ses devoirs. La nature est la meilleure des pédagogues. Célébrer le courage de votre enfant qui prend une décision et écouter pendant qu’il/elle vous raconte son expérience sans le juger ou le critiquer.
  • Ignorer les erreurs, graves ou bénignes, les vôtres et les leurs, et rappelez-vous que les erreurs sont toutes une occasion d’apprendre.
  • Résister à la tentation de dire « Je te l’avais dit », « À quoi pensais-tu ? », et « Si tu m’avais écouté au début on aurait pu éviter tout ça ! ». Imaginez-vous à la place de votre enfant et réagissez en conséquence.
  • Apprendre à ne pas se formaliser de leur bazar. Quand votre enfant a 35 ans, souhaitez-vous qu’il se rappelle de vous en tant que femme de ménage harcelante, ou en tant qu’alliée, champion et mentor ?
  • Ne jamais demander à votre voisine comment elle appréhende son rôle de parent. Vous ne conduisez pas votre voiture chez votre comptable pour faire les niveaux. C’est vous l’expert dans la vie de votre enfant.
  • Quand vous ne savez pas quoi faire – ne faites rien.
  • Se méfier des belles idées sur ce que font ou ne font pas les « parfaits » parents et remplacez-les avec du concret, de l’éprouvé, de l’empirique, ce qui vous aidera à être un meilleur parent.
  • Ne pas faire l’erreur de croire que vos enfants sont le mal qu’ils font. S’ils se comportent mal, vous devez y voir le signe qu’ils se sentent découragés. La seule solution réside dans l’encouragement, toujours plus d’encouragement.

Ce matériel est traduit et reproduit gratuitement avec la permission de vickihoefle.com

Laisser un commentaire